La cohabitation entre animaux

Publié le par Caroline Munoz

Cohabitation entre animaux : Les nuls de notre tanière à nous
Cohabitation entre animaux : Les nuls de notre tanière à nous

La cohabitation entre les animaux d'une même famille

La cohabitation n'est pas toujours chose facile... même entre humains... Alors mélangez les humains, des chats, un chien, un loup et des cochons d'Inde, et vous êtes sûrs de ne pas vous ennuyer... !

Ce qu'il peut se passer

Les meilleurs cas de cohabitation

Dans le meilleur des cas, tous vos animaux s'entendent à merveille! Dans ce cas tant mieux, c'est que vous faites du bon boulot! Continuez à agir de la même façon, je n'ai pas de conseils à vous donner! ;)

Une bonne cohabitation signifie que vos animaux ne se battent pas, qu'ils jouent ensemble, qu'ils dorment ensemble, ou tout simplement qu'ils s'ignorent sans se quereller.

Si tout le monde a trouvé son équilibre, on ne peut rien demander de mieux!

Dans notre meute: l'équilibre s'est enfin mis en place! Lucy (la vieille chienne inssociable) a enfin toléré les autres animaux et se contente de râler quand il y a trop d'agitation. Le reste du temps elle les ignore... Wallace (le chat, seul mâle de la meute) prend un malin plaisir à jouer avec Attila (la dernière venue, la petite chatte) et joue même au chat et à la souris avec Gaya (la louve). Quant à elle, Gaya est le gros nounours de notre meute atypique! Elle va faire des câlins à tout le monde! Surtout à Attila qu'elle considère comme sa fille!

Les mauvaises ententes

Il arrive assez souvent dans les "familles nombreuses" que des disputes arrivent. Ce n'est pas une catastrophe en soit, il est normal que de temps en temps certains soient de mauvaise humeur. Là où il peut y avoir problème c'est si les animaux se battent violemment, et si c'est systématique. Dans ce cas là il faut agir! Les animaux ont besoin soit d'être recadrés soit carrément séparés. Pour ne pas en arriver jusque là il faut découvrir quel est le problème réel.

Les cas les plus courants de mauvaise entente ou de disputes:

- La jalousie: certains animaux peuvent être excessivement possessifs envers leur maître, ce qui provoque des disputes quand un autre animal s'approche du maître.

Solutions possibles: il faut accorder autant d'attention à tous ses animaux de compagnie! Il ne faut pas favoriser plus ou moins certains par rapport à d'autres, surtout si il y a des cas de jalousie. La solution n'est pas toute écrite et dépend bien-sur des caractères de chaque animal. Mais dans ce cas de figure le maître doit faire un gros travail sur lui: il faut montrer à l'animal jaloux qu'il n'est pas délaissé au dépend d'un autre. Pour ce faire, il faut se partager: quand on caresse l'un des animaux il faut caresser l'autre aussi. Pareil pour les friandises, il faut toujours en donner une à chacun, et en MÊME TEMPS! Sinon c'est là que la violence peut éclater. La nourriture est souvent source de dispute chez les animaux.

- La peur: La peur est également source de disputes chez les animaux. Ça peut être la peur du dominant, ou la peur d'un animal plus gros que soi. Cela arrive fréquemment chez les petits chiens qui on peur des gros chiens, ou des chats qui ont peur des chiens.

Solutions possibles: quand la peur est le sujet de mauvaises ententes, il faut faire disparaître cette peur. Il faut que l'animal craintif se rende compte que l'autre n'est pas méchant et ne représente pas une menace, mais il faut également forcer l'autre animal à agir correctement envers l'animal craintif. En effet, l'animal qui effraye s'amuse souvent à faire exprès d'effrayer l'autre (en aboyant, en arrivant brusquement...), il faut donc le gronder quand il le fait et lui apprendre à respecter l'animal craintif. Il faut petit à petit les obliger à se côtoyer et à se tolérer, sans pour autant espérer qu'ils s'adorent.

Dans notre meute: à l'arrivée de Gaya (la louve), Lucy (la petite chienne) et Wallace (le chat) étaient effrayés par la nouvelle venue, bien plus grande qu'eux! Lucy lui aboyait dessus dès qu'elle bougeait et Wallace se cachait en hauteur. Il faut dire que Gaya était assez brusque, car jeune, mais aussi car contente d'avoir trouvé un foyer (elle avait été abandonnée). Elle ne réalisait pas qu'elle les effrayait et ne comprenait pas leurs réactions. Elle cherchait donc à jouer avec Wallace, ce qui le terrifiait, et devenait agressive envers Lucy car elle lui aboyait dessus. Il fallait donc agir vite, car un loup ça peut être très dangereux... Nous avons donc obligé Gaya a de déplacer plus calmement et Wallace à venir voir la louve (de loin quand même). Parallèlement nous avons essayé d'obliger Lucy à ne plus aboyer sur Gaya: mission impossible. Alors c'est sur Gaya que nous avons insisté: nous lui avons fait comprendre que si lucy aboyait, et bien ce n'était pas grave, et qu'il fallait tout simplement qu'elle l'ignore. Pour ça et bien pendant que Lucy lui aboyait dessus, nous caressions Gaya en la rassurant. Petit à petit Gaya est devenu plus douce avec Wallace et a appris à ignorer Lucy. Du coup, Lucy a fini par se calmer et l'ignorer aussi, et quand à Wallace, et bien c'est lui qui petit à petit s'est rapproché de Gaya. Maintenant ils dorment côte côte et se font des bisous...

Entre animaux d'une même espèce

Entre animaux de même espèce (2 chats), les mauvaises ententes sont tout aussi fréquentes qu'entre animaux d'espèce différentes (1 chat 1 chien).

Leurs disputes sont souvent dues aux rivalités de dominant / dominés. Mais peuvent également être dues à la jalousie ou à la peur (voir paragraphe au dessus).

Chez nous, comme dans la nature, il faut qu'une hiérarchie se crée pour que l'équilibre se fasse. En général elle s'instaure dès le début de la cohabitation.Le plus important est que VOUS soyez le dominant. Les autres animaux se trouveront leur place plus facilement. Certains s'imposeront plus que d'autres, mais la vrai rivalité n'aura pas lieux, puisque c'est vous qui aurez le fin mot de l'histoire. Quoi qu'il arrive il faudra tout le temps les traiter en égaux (autant de câlins, autant de nourriture, les gronder pour les mêmes bêtises de la même façon).

Ce qu'il ne faut pas c'est intervenir lors des règlements de comptes entre eux, sauf si ça en arrive au sang bien-sur, dans ce cas une seule solution: un seau d'eau froide sur les 2! Ne vous interposez pas entre 2 animaux qui se battent ou vous risquez d'être blessés! Que ce soit chiens, chats, rats ou autres! Ne mettez pas non plus un balais entre eux (beaucoup de gens le font)! Cela les énerve encore plus car ils croient que vous aussi vous les battez! Mais ne vous inquiétez pas ces cas de grosse violence sont très rares. Les bagarres se résument souvent plus à de l'intimidation qu'à de réelles bagarres. Elle sont impressionnantes car il y a des cris ou des aboiements mais il y a rarement des blessés (ou juste des égratignures).

Entre animaux d'espèces différentes

Dans la nature on trouve quelques fois des espèces différentes qui cohabitent, mais dans la plupart des cas les espèces ne se mélangent pas. La cohabitation d'espèces différentes dans une même maison est pourtant possible, mais il faut savoir bien s'y prendre et surtout préparer le terrain.

Il est important de bien présenter les animaux entre eux. Chaque espèce a des particularités qu'il faut prendre en compte. Leurs réactions sont différentes face à la peur ou à l'obéissance. Un chat par exemple prendra plutôt la fuite en hauteur tandis qu'un chien s'avancera en aboyant. Un rat crachera au chat, tandis qu'un furet mordra tout le monde. Il faut donc préparer psychologiquement les animaux avant le contact avec les autres.

Pour cela il faut les rassurer et les intéresser à l'arrivée d'un autre animal. Il faut les présenter sans les contraindre (ne pas les tenir de force, ne pas être dans un espace clos sans possibilité d’échappatoire). De lui-même l'animal est curieux, et si vous portez de l'attention à un autre animal, il s'approchera pour voir ce qu'il en est.

Certains animaux s'entendent mieux que d'autres:

Les chats et les chiens s'entendent en général très bien. Il faut bien-sur tenir compte de leur caractère, car si un chien déteste définitivement les chats, il vaut mieux éviter d'en prendre un... il ne faut pas non plus que tout le monde soit frustré ou stressé...

Les chats et les furets s'entent aussi assez bien, car ils sont quasi le même caractère. Ils ont également le même type d'habitudes: même hygiène (litière), même nourriture (croquettes à chats), mêmes peurs (eau)...

Mais tous les animaux peuvent cohabiter, surtout si vous les présentez tous bébés (au moins un sur les 2).

Selon l'âge des animaux

L'âge des animaux peut être un problème dans certains cas.

Quand un animal vieilli, il peut devenir impatient ou intolérant face aux autres animaux. Il faudra donc changer vos habitudes le concernant, mais aussi changer les habitudes des autres animaux plus jeunes. Il faudra leur faire comprendre qu'il n'est plus apte à jouer, et qu'il a besoin de tranquillité, qu'on ne doit pas l'embêter. Il faudra également s'assurer que les autres ne lui volent pas sa nourriture...

Au contraire, un jeune animal (un bébé tout mignon) peut également poser problème... Il peut être une véritable tornade dans une maison et chambouler l'équilibre des autres. Le cas se présente surtout avec les chatons, bien plus turbulents que les chiots! En effet, le jeune ne connait pas encore les habitudes et les règles de la maison. Il ne connait d'ailleurs pas grand chose et veut tout découvrir... il faut donc le cadrer dès son plus jeune âge: il essayera de voler la litière de l'autre chat, ou bien ses croquettes, ou encore ses jouets... il lui sautera également dessus pour jouer à des moments inattendus, ce qui immanquablement énervera l'animal adulte. Mais pas de panique, l'animal adulte saura faire la différence entre un adulte et un bébé fougueux. Il se chargera tout seul de remettre le jeune en place sans lui faire de mal. Laissez-les donc se débrouiller: le grand peut se défendre seul, et ça ne fera pas de mal au petit de se faire envoyer balader!

Et parfois la magie opère et tout se passe bien dès le début car l'animal adulte adopte le jeune. Dans ce cas là c'est le plus ancien qui explique les règles au plus jeune. De vrais moments de complicité se forment alors et un véritable amour naît entre les deux. Que du bonheur!

Dans notre meute: Dans notre cas, l'arrivé des chatons, dont Attila, a été un vrai bonheur pour Gaya (la louve) qu les a adopté tout de suite! Une vrai maman pleine de délicatese et d'attention!

Les solitaires: les caractériels et les insociables

Il arrive parfois que certains animaux ne tolèrent tout simplement pas un autre animal. Dans ce cas les choses peuvent devenir compliqués...

Cela arrive souvent lorsque l'animal n'a pas été sociabilisé dès son enfance. C'est souvent le cas quand on adopte un animal d'un certain âge qui a toujours été seul avec son ancien maître. Il a déjà la crainte d'être abandonné à nouveau, alors partager son nouveau maître est impensable...

Ce n'est pourtant pas chose impossible! Il faut juste être extrêmement patient... il faut lui faire comprendre petit à petit qu'il a sa place dans la maison et que personne ne la lui enlèvera. Il faut donner beaucoup d'amour à ces animaux insociables, et leur montrer que si on aime les autres, on ne l'en aime pas moins.

Ce qu'il faut éviter

A l'adoption

Il ne faut pas:

- Prendre un animal sur un coup de tête. Il faut tenir compte de la place que l'on a chez soi, du nombre d'animaux qu'on a déjà, de leur caractère et de leur sexe.

- Prendre un animal pour son physique: il faut que le courant passe entre maître et animal. Il faut que l'animal vienne vers vous et que vous ayez un coup de foudre.

Au quotidien

Il ne faut pas:

- Se laisser mener par le bout du nez: VOUS êtes le maître, le dominant de votre meute!

Il ne faut pas céder aux caprices d'un animal si on veut pouvoir l'éduquer.

- Faire de différences entres vos animaux: pour éviter toute jalousie, ils faut les traiter pareil. Les mêmes règles pour tous et les mêmes interdits pour tous.

- Se mêler des petits différents entre animaux: il faut les laisser régler leurs comptes entre eux pour que chacun trouve sa place dans la hiérarchie.

Dans des cas particuliers

- Lors d'un nouvel arrivant dans la meute: il ne faut pas les forcer à se cotoyer tout de suite. Il faut leur laisser le temps.

- Lors d'arrivée d'invités: il faut les prévenir et les tenir ensembles. Ils feront bloc contre les nouveaux arrivants! Seul moment d'entente totale entre eux...

- Quand un des animaux est blessé ou malade: il ne faut pas empêcher les autres de venir le voir. Même si il a besoin de calme, il aura aussi besoin du soutien de ses compagnons, et eux auront besoin d'aller le consoler. Car quand un des membres de la meute ne va pas bien, les autres le ressentent tout de suite et on besoin de s'en occuper.

Les mauvaises habitudes

- Donner à manger à table: cela crée souvent des jalousies car certains vont croire qu'ils n'auront rien et peuvent se montrer violents envers les autres... c'est par expérience que je vous le dis..

- Les laisser monter sur le canapé ou sur le lit: je sais c'est tentant, le problème quand on a plusieurs animaux, c'est que TOUS vont vouloir venir, et que vous allez manquer de place pour poser vos fesses... je le dis aussi par expérience...

- En tenir un en laisse et pas les autres: normalement si vous sortez plusieurs chiens ensembles, ils doivent être tous dressés de la même façon: tous en laisse ou tous détachés. Sinon, encore une fois, cela va créer des jalousies.

Les mauvaises attitudes

- Les cris: il ne faut pas crier après un animal quand les autres sont calmes car ça stresse tout le monde sans raison. Par contre lors d'une bagarre générale, un bon cri peut les calmer tous...

- Les favoritismes: on a tous un préféré dans notre meute... parce que c'est le plus ancien, le petit dernier, le plus beau ou le plus gentil.... mais favoriser un animal par rapport aux autres crée des jalousies... et des disputes à coup sur.

Ce qu'il faut privilégier

Avant la cohabitation

- Il faut s'assurer d'avoir bien sociabilisé son animal avant d'en adopter un autre: pour cela rien de tel qu'un bon bain de foule! Emmenez votre chien dans un marché ou une braderie, baladez-le dans des endroits fréquentés par d'autres promeneurs de chiens, emmenez-le chez des amis qui ont d'autres animaux. Pareil pour les chats ou les rats...

Cela lui sera aussi bénéfique pour la sociabilisation avec les êtres humains et surtout avec les enfants. Un chien sociable et un chien moins dangereux (car il existe toujours un risque malheureusement...).

- Préparer l'arrivée du nouvel animal: il faut s'assurer d'avoir prévu tout le matériel nécessaire tels que les croquettes, la cage, les plaids, les litières, les jouets, les laisses, les paniers...

La première rencontre

Il faut toujours emmener l'animal qu'on possède voir le nouvel animal a adopter avent de l'adopter pour s'assurer que le courant passe bien entre eux aussi.

Chaque espèce a des particularités qu'il faut prendre en compte. Pour les faire se rencontrer il faut que les animaux soient dans un contexte hospitalier et non dangereux ou stressant. Pour chaque animal il faut tenir compte de certaines choses:

- Les chiens: les faire se rencontrer à l'extérieur, dans un milieu neutre (le jardin, un parc...) et il ne faut surtout pas qu'ils soient attachés! Il faut qu'ils puissent être libres de leurs mouvements, soit pour jouer, fuir, se cacher, ou se défendre.

- Les chats: Dans un milieu neutre, mais surtout avec possibilité d’échappatoire. Un endroit ouvert: une pièce avec toutes les portes ouvertes, dehors.

- Les rongeurs: en dehors de la cage, ou bien dans une cage entièrement changée et nettoyée pour qu'il n'y ai pas l'odeur de l'ancien animal dedans.

- Autres animaux en cage (oiseaux...): dans une cage entièrement changée et nettoyée pour qu'il n'y ai pas l'odeur de l'ancien animal dedans

L'adaptation

Il faut du temps aux animaux pour s'adapter à une nouvelle situation. Pour que les choses se fassent de la meilleure façon possible, il faut être patient et concilient. Leur laisser le temps de s'observer avant de se cotoyer. Il ne faut pas les forcer à être ensemble tant qu'ils ne le souhaitent pas.

Au quotidien

Donner beaucoup d'amour à chacun et laissez-les régler leurs petites disputes tous seuls.

Les bonnes attitudes à avoir

Donner les mêmes permissions et les mêmes interdits à tous. Les traiter avec autant d'amour et de rigueur.

La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux
La cohabitation entre animaux

Commenter cet article